Aourell Krausse

Dès son plus jeune âge, la vie entraîne Aourell Krausse dans le monde du spectacle. Sur les routes avec ses parents, partageant la vie de compagnie itinérante, où l’univers du théâtre physique et du cirque forment son quotidien.
Il s’engage ensuite dans le processus des écoles de cirques, échappatoire à pas mal de choses : Ecole Nationale des Arts du Cirque (Rosny-sous-Bois), Centre National des Arts du Cirque (Châlon-en-Champagne), et Lido, Centre des Arts du Cirque de Toulouse.
Après ce cursus, le besoin de prendre de l’air se fait sentir : Aourell part en voyage loin de toutes les questions qui l’ont assailli pendant ses études.
De retour en Europe, il s’intéresse à la danse en Belgique, avec les SlovaKs, Ultima Vez (Wim Vandekeybus), Peeping Tom, et autres chorégraphes qu’il peut croiser à Bruxelles.
Il ne travaille pour autant pas dans la danse, mais participe à la création du Bal des intouchables de la compagnie de cirque Les Colporteurs (2012-2013).
Il accompagne également Fragan Gehlker, compagnon de route de longues dates, dans les débuts de son projet, Le Vide, et autres petits vagabondages…

Parcours à L’L
En septembre 2014, Aourell Krausse entame une première recherche à L’L, après avoir déposé un dossier de candidature dans le cadre spécifique du partenariat entre L’L et Les Halles de Schaerbeek en vue de l’accompagnement à la recherche d’un artiste circassien.

En avril 2015, Aourell Krausse a décidé de mettre un terme à sa recherche.