Laure Myers

Après un diplôme de l’école Marcel Marceau, Laure Myers poursuit sa formation en danse contemporaine à Paris (notamment auprès de José Caseneuve et de Peter Goss), qu’elle complète en 2002 en suivant le cursus de formation professionnelle Extensions proposé par le Centre de Développement Chorégraphique de Toulouse. D’autre part, elle passe en 2004 le diplôme d’état (CND Lyon) pour l’enseignement de la danse contemporaine.
En tant que danseuse, elle a travaillé pour Christian Bourigault, Gabriel Hernandez, Mylène Benoit, Brice Leroux, Louise Chardon, Anouk Llaurens et Julien Bruneau.
À la base de son parcours, il y a un profond intérêt pour la matière vivante. Ce goût et cette curiosité pour le vivant l’ont guidée dans sa démarche artistique, et poussée à la pratique du yoga depuis 2006. Dans son travail chorégraphique, elle vise à développer des compositions d’enjeux afin de rendre toujours actuelles les conditions d’émergence du mouvement.
Aboutissement d’une première recherche à L’L, Hox (créé en 2010, au festival VRAK N°2, à Bruxelles) est un solo dans lequel elle s’intéresse à la construction de la bipédie, en relation à un dispositif scénographique en mouvement qui repose sur des lois physiques et qui détermine ainsi le temps de la pièce.
En 2010-2011, elle participe au cursus de formation Transforme dirigé par Myriam Gourfink à la Fondation Royaumont (France) où elle développe une seconde recherche accompagnée par L’L : Pneumatique (en collaboration avec Andrea Sarto), une pièce dans laquelle l’activité pneumatique qu’est la respiration sert de base à l’apparition du mouvement et du son, et où est posée la question du lieu et de la nature de l’inspiration.
Par ailleurs, en collaboration avec différents artistes (Mathieu Bouvier, Sonia Si Ahmed), elle développe un atlas qui se base sur une expérience subjective de la ville : ce projet vise à produire et à rassembler des pratiques urbaines « buissonnières » (In&out, ULB, Bruxelles 2010 et LievHeber, Anvers 2013). Récemment, elle a créé avec le musicien-compositeur Fabrizio Rota l’association Hauts-Plateaux.
Parallèlement à son activité artistique, elle enseigne la danse contemporaine en milieu scolaire, et finit actuellement la formation à l’enseignement du yoga (méthode Iyengar).


PARCOURS À L’L
Après l’avoir rencontrée suite à une représentation de L’effet papillon (pièce de Mylène Benoit dans laquelle Laure Myers était interprète), une résidence de recherche à L’L lui est proposée. En avril 2009, Laure Myers entre ainsi en recherche à L’L. Présenté au VRAK Festival 2010, Hox est un premier solo sorti de ce processus.
Durant l’année académique 2010-2011, sa participation au cursus de formation « Transforme » à la Fondation Royaumont lui permet de creuser une seconde recherche, Pneumatique.
En septembre 2011, Laure Myers se lance dans une troisième recherche : Bagatelles (aujourd’hui intitulée as tu été neige). Une recherche qu’elle creuse en étroite collaboration avec Fabrizio Rota (sept semaines de travail, à ce jour).
Dans son parcours à L’L, Laure Myers a jusqu’à présent sollicité un mentor (dans le cadre de sa recherche qui a abouti au solo Hox) : la chorégraphe-interprète Olga de Soto.