Yendi Nammour

Ayant grandi dans un petit village en Autriche, Yendi Nammour découvre la « danse » à l’âge de 8 ans. Rapidement, le « hobby » se transforme en passion et en désir d’en apprendre plus. En 1995 (Yendi a 15 ans), elle obtient alors l’autorisation de ses parents de participer aux stages proposés durant le festival Impulstanz à Vienne. Cette expérience forte renforce son choix.
En 1998, Yendi intègre les études de danse contemporaine et de pédagogie au Conservatoire de Vienne, et obtient un D.E. en danse contemporaine. Durant ses années d’études, elle est également interprète de la compagnie dis.danse, sous la direction artistique de Doris Stelzer.
Après son diplôme, elle intègre en 2002 la formation professionnelle au Centre de Développement Chorégraphique de Toulouse, et travaille par la suite avec différents chorégraphes contemporains, tels que Virginia Heinen, Anne Le Batard, Christine Fricker, Zéline Zonzon, Samir El Yamni, Jens Bjerregaard…
En novembre 2010, elle suit la formation Takween à Beyrouth (Maqamat, Omar Rajeh). En 2011, elle entame une démarche chorégraphique propre, avec un solo, The day I started sticking pieces of tape all around..., suivi de deux « miniatures » Loups Of Various Emotions et Light my Fire. L’association DOOSA JUU voit ainsi le jour.
Interpellée par la question de la transmission, elle propose également des trainings et stages pour danseurs professionnels et amateurs.

Parcours à L'L
Suite à une proposition de Michel Kelemenis (KLAP Marseille), partenaire de L’L, Yendi Nammour entame en décembre 2014 une première recherche dans le cadre du protocole d’accompagnement de L’L.